Publics spé­ci­fiques

Engagée dans la lutte con­tre les dis­crim­i­na­tions, la Cie développe ses actions cul­turelles, notam­ment via la mise en place d’ateliers, auprès de publics dits “spé­ci­fiques”, souf­frant d’un hand­i­cap ou en sit­u­a­tion d’isolement.

 

Stages de redy­nami­sa­tion et bien-être par le théâtre

organ­isés pour les béné­fi­ci­aires d’EPICEAS , CCAS d’Aubervilliers, la Main Ten­due ( bilan redy­nami­sa­tion 2010)

 

Ate­lier théâtre heb­do­madaire pour ado­les­cents au SESSAD*

*Ser­vice d’Education Spé­cial­isée et de Soins à Domicile

Ate­lier adapté pour des enfants de 12 à 16 ans, souf­frant de trou­bles de la fonc­tion cog­ni­tive et sco­lar­isés en CLIS (classe d’intégration scolaire).

Durée: 2 heures hebdomadaires.

Cet ate­lier se sert de l’instrument théâtre et mime pour soulager les maux con­scients et incon­scients de l’individu. Il per­met aux ado­les­cents d’extérioriser leurs angoisses, de s’exprimer devant les autres ainsi que d’apprendre à avoir con­fi­ance en eux.

Le tra­vail sur les émo­tions, le corps, la voix et l’esprit, à tra­vers des exer­ci­ces, des jeux et des petites his­toires, donne la pos­si­bil­ité aux jeunes de se struc­turer et de se sen­tir moins inhibés.

Cet ate­lier est co-animé par un comé­dien, un psy­cho­logue et une édu­ca­trice spécialisée.

Durant l’année 2010–2011, le groupe a trouvé une grande cohé­sion. Il a pu par ce biais inven­ter et con­stru­ire un petit spec­ta­cle et s’initier au tra­vail de la caméra.

Bilan du SESSAD : « Les jeunes que nous accueil­lons ren­con­trent cer­taines dif­fi­cultés lorsqu’ils se retrou­vent con­fron­tés à une sit­u­a­tion de vie col­lec­tive. […] Au sein de l’atelier théâtre, nous cher­chons à créer un cadre ras­sur­ant et struc­turant afin que l’enfant puisse réap­pren­dre petit à petit à évoluer dans un groupe. La pra­tique du théâtre demande une grande écoute de l’autre et un respect de ce qu’il exprime au sein de l’atelier. Ce respect per­met d’instaurer une con­fi­ance mutuelle au sein du groupe qui entraîne une lib­erté de parole et d’expression. Par le jeu ils se les réap­pro­prient, pren­nent plaisir à faire sem­blant et à jouer des émo­tions, ils expéri­mentent une nou­velle façon de com­mu­ni­quer avec l’autre. »

Les commentaires sont fermés.